LE PLAISIR DE CHOISIR !

Comment choisir un casque de moto

Pour tout possesseur de moto ou de scooter, le casque est un accessoire OBLIGATOIRE. Il a pour objectif de protéger la tête du conducteur en cas de mauvaises chutes ou chocs avec le sol. Un bon casque peut donc vous sauver la vie c’est pourquoi il est très important de le choisir avec soin.

Comment choisir son casque de moto ?
COMMENT CHOISIR
RECAPITULATIF
COMMENTAIRES
QUESTIONS/RÉPONSES

BIEN CHOISIR UN CASQUE DE MOTO



Présentation


Comme pour les gants de moto, le casque doit faire partie intégrante de la panoplie complète d’un conducteur de deux roues. D’après des informations délivrées par la Sécurité Routière, sur une moyenne de 10 accidents, le conducteur est touché à la tête neuf fois. Le casque doit être ajusté à la tête et bien serré. Le choix d’un casque de moto va dépendre en premier lieu de votre morphologie, en effet chaque tête est unique.

Il est vivement conseillé de prendre le temps d’essayer et de tester un casque avant son achat. Bien évidement celui-ci doit être confortable et très résistant.

Aujourd’hui la majeure partie des casques sont munis d’un système d’aération de qualité car il faut bien l’avouer il n’est pas très agréable de conduire en transpirant.

Nous vous rappelons également que d’après l’article R431-1 du code de la route (Modifié par Décret n°2006-46 du 13 janvier 2006 - art. 4 JORF 15 janvier 2006), il est strictement et formellement interdit de circuler sans le port d’un casque homologué.

Homologations et normes


Tout d’abord, vous devez savoir qu’il est obligatoire de disposer d’un casque homologué. Pour cela, une étiquette d’homologation doit être présente à l’intérieur du casque. Il y a deux types d’étiquettes : vertes (homologation NF S 72.305) et blanches (homologation Européenne 22-50). La norme du casque de moto actuellement en vigueur est E mais sachez que la NF (ou CE) est toujours tolérée.

Sur une étiquette, il y a donc la lettre E suivi d’un chiffre qui correspond au pays d’homologation.
• Allemagne = c’est le chiffre 1
• France = c’est le chiffre 2
• Italie = c’est le chiffre 3
• Pays-Bas = c’est le chiffre 4
• Belgique = c’est le chiffre 6
• Espagne = c’est le chiffre 9

Ensuite, une autre lettre indique le niveau de protection d’un casque de moto :
• La lettre J = homologation qui concerne les casques jets.
• La lettre P = homologation qui concerne les casques intégral, elle garantit une protection de la mâchoire.
• La lettre NP = homologation qui concerne uniquement les jets.

La série de chiffre qui se trouve plus bas n’est pas très importante car elle indique le numéro de série de production.
De plus, le champ de vision doit être net et veillez à ce qu’aucun composant du casque ne vienne perturber votre vision

Les composants et accessoires d’un casque


La coque d’un casque doit être solide et rigide afin qu’elle puisse parfaitement amortir le choc en cas de chute. Cette coque peut être fabriquée par le biais de deux types de matériaux différents :

- En polycarbonate : sa fabrication est réalisée à partir de la matière plastique. Son coût n’est pas très élevé. Cette matière a tendance à rendre le casque un peu plus lourd. Très résistant, il vous protègera efficacement des chutes.

- En fibre : même s'il est très résistant, le casque en fibre est tout de même moins performant que le polycarbonate. Cependant, il est toutefois plus léger car il utilise différents matériaux comme par exemple le carbone, le kevlar ou encore la fibre de verre. Au niveau du prix, il est plus cher que le casque polycarbonate.

La visière (l’écran) a pour but d’intercepter les différents rayons UV (+ de 50%) ainsi que les poussières. Elle vous garantira une visibilité de qualité. Elle doit s’adapter aux différentes conditions climatiques.

Des accessoires peuvent aussi vous être d’un grand secours comme par exemple :
• Cagoule de moto : idéale pour faire face à la transpiration et le froid.
• Bouchons d’oreille : utilisés pour réduire le bruit et sifflements du vent lors de la conduite.
• Housse de rangement : le casque est à l’abri.
• Antivol : le casque de moto ne pourra pas être volé.
Kit Bluetooth : à vous le GPS, le baladeur et le téléphone.

Un casque, pour quel type d’usage ?


Le choix d’un casque de moto va également dépendre de l’utilisation que l’on va en faire. On peut distinguer trois types d’usages bien distincts :

Casque pour la route : optez pour un casque très résistant qui assurera votre protection en cas d’éventuelles chutes.
Casque pour le sport : convient parfaitement aux personnes qui souhaitent conduire sur piste. Pour ce type d’usage, il vous faut un casque capable de vous protéger des projections.
Casque pour la ville : un casque standard peut suffire du moment qu’il offre une protection minimale de qualité.

Types de casques


Il existe différents types de casques moto : jet (semi-jet), intégral, modulable, cross ou au bol.

Le casque jet


Il s’agit d’un casque qui s’utilise davantage en ville (vitesse de circulation basse). Ce type de casque n’offre pas au conducteur une protection au niveau de la mâchoire. A la fois léger et ouvert, il convient parfaitement à la période printemps/été. Il assure une protection suffisante sur toute la partie haute de la tête. C’est le casque qu’il faut choisir si vous portez des lunettes. La taille de la visière dépend du modèle. Il est vrai que ce type de casque est actuellement en perte de vitesse car il ne protège pas assez la partie basse du visage. Il est confortable et très simple à retirer.

Le casque intégral


C’est un casque qui se porte essentiellement sur les grandes routes (autoroutes). Avec ce casque intégral, le motard pourra bénéficier d’une protection totale du visage (crâne à la mâchoire) C’est le casque le plus sécurisant, en effet il protège aussi bien l’arrière du crâne que le menton. Il peut être utilisé par tous les types de conducteurs (scooter et moto) et est adapté à toutes les saisons et conditions climatiques. En revanche, c’est un petit casse-tête pour les porteurs de lunettes. Si vous roulez vite, ne vous inquiétez pas le confort reste intact.

Nous vous recommandons de choisir un casque qui soit muni d’un système d’aération car vous risquez de transpirer beaucoup avec ce type de casque. Enfin, son poids est à mettre dans la colonne des inconvénients. D’ailleurs, il faut savoir que c’est le seul casque homologué pour la piste.

Le casque modulable


Ce type de casque possède la caractéristique d’être polyvalent car il est hybride, en effet il réunit dans un seul casque les avantages des casques jets et intégraux. C’est donc un casque qui offre une couverture faciale complète avec une petite touche de liberté (ouverture). Il s’adapte à tous les styles de trajets. Ce casque est équipé d’une mentonnière (il est interdit de la dévisser) dont l’objectif est de protéger la partie basse du visage mais facilite également le retrait du casque. Le casque modulable pèse très lourd ce qui le rend encombrant de plus il coûte assez cher.

Le casque cross


Ce type de casque est plus ou moins destiné à tous les adeptes de cross, de quad ou de trial. Il offre une protection optimale à l’utilisateur malgré l’absence d’un écran. C’est pourquoi il est fortement conseillé de se munir d’un masque de cross afin d’éviter la poussière. Léger et solide, ce casque offre une certaine liberté de mouvement.

Le casque enfant


Eh oui ! Même les enfants ont des casques ! Le casque d’un enfant doit être avant tout léger et adapté à la morphologie de l’enfant. Ces casques existent en version jet, intégral et cross, les caractéristiques sont identiques. Pour ce type de casque, la décoration du casque est très souvent ludique.

Il y a également le casque au bol, qui est certes ancien mais toujours apprécié des fans de motos anciennes.

Mieux vaut du neuf !


Il est impératif d’acheter un casque moto neuf car celui-ci est fait uniquement pour votre tête et pas celle de votre ami(e). Les mousses intérieures de votre casque vont s’adapter à votre taille ainsi qu’à la forme de votre tête qui est unique. En le prêtant à une personne, la mousse va se déformer et ne correspondra plus à votre morphologie.

En achetant un casque d’occasion, cela signifie qu’une personne en a déjà fait l’usage par conséquent les mousses intérieures risquent d’être écrasées. De plus, la visière d’un casque d’occasion peut être rayée ce qui va fortement diminuer votre visibilité. Nous vous déconseillons de choisir des casques avec des visières fumées qui peuvent être très dangereuses surtout la nuit.

En conclusion, il est préférable que vous optiez pour l’achat d’un casque neuf.

Durée de vie d’un casque de moto


Aucun article de loi ou législation n’indique qu’il est obligatoire de changer un casque de moto.

Cependant, il est tout de même conseillé de changer de casque tous les 5 ans et plus logiquement après une chute importante car cela peut entrainer quelques déformations. Pensez aussi à remplacer la visière si celle-ci possède de nombreuses rayures.

Quelle taille choisir ?


Tout d’abord, il faut que vous mesuriez votre tour de tête avec un mètre afin que vous puissiez connaitre votre taille. Elles vont généralement de XXXXS à 4XL :

Taille casque moto4XS3XS
XXSXSSMLXLXXL3XL4XL
Tour de tête (cm) 485051-5253-5455-5657-5859-6061-6263-6465-66667-68


Il est primordial de tester le casque avant l’achat pour vous faire une idée du confort et savoir s’il s’adapte au port de lunettes. Lors de ce test, veillez à ce que le casque soit bien serré et ce, même au niveau des joues. Si vous êtes en pleine hésitation pour le choix d’une taille, nous vous recommandons de choisir la taille inférieure.

Pour savoir si un casque est fait pour vous :
• Il faut que votre doigt passe entre la mousse du casque de moto et le front.
• Lorsque vous tournez la tête brusquement, le casque ne doit pas bouger.

Le poids du casque


Le poids d’un casque de moto va dépendre du type de casque. Le poids d’un casque doit se situer entre 1 et 1,8 kg car si vous optez pour un casque trop lourd, vos cervicales vont beaucoup souffrir.

Pour un casque intégral, préférez un poids se situant entre 1,1 et 1,6 kg.
Pour un casque modulable, choisissez un casque dont le poids se trouve entre 1,6 et 1,8 kg.
Pour ce qui est du casque jet, optez pour un casque dont le poids est aux alentours de 1,2 kg.

Le poids est un critère qu’il ne faut surtout pas négliger, en effet, le mauvais choix du poids d’un casque peut engendrer des dommages au cervical surtout lors des longs trajets.

Un entretien spécial


Un entretien régulier de votre casque doit être effectué, il est conseillé de pratiquer un nettoyage une fois par mois environ. N’oubliez pas de nettoyer efficacement les mousses intérieures, la coque bien évidement ainsi que la visière (l’écran).

Pour information, sachez que si vous roulez sans casque en France, vous risquez de recevoir une amende de 4ème classe qui peut aller de 90 à 375 € ainsi que le retrait de trois points sur votre permis de conduire.

Vous savez maintenant comment choisir un casque de moto. Bon choix avec CMC.