LE PLAISIR DE CHOISIR !

Comment choisir un interrupteur

Malgré sa grande discrétion, l’interrupteur reste un produit incontournable que l’on utilise tous les jours pour par exemple allumer ou éteindre une lumière (ou appareil). Pour faire le bon choix, plusieurs informations sont à connaître. Comment Mieux Choisir va donc tenter d’éclairer vos lanternes afin que vous choisissiez le bon interrupteur.

Comment choisir un interrupteur ?
COMMENT CHOISIR
RECAPITULATIF
COMMENTAIRES
QUESTIONS/RÉPONSES

BIEN CHOISIR SON INTERRUPTEUR



Une norme à respecter


Avant d’effectuer un quelconque choix, veillez à ce que l’ensemble de votre installation électrique respecte parfaitement la réglementation actuellement en vigueur et notamment la norme suivante : NF C15-100.

Cette norme a pour objectif d’autoriser un nombre limité de prises de courant au sein des différentes pièces. Cela vous permettra ainsi de ne pas disposer d’une installation sous-calibrée.

Le critère d’accessibilité est également pris en compte dans cette norme puisque les interrupteurs doivent être positionnés à une hauteur de 130 cm environ (pour les personnes souffrant d’un handicap).

Différents types d’interrupteurs


Il existe plusieurs types d’interrupteurs :
Interrupteur unipolaire (simple)
Interrupteur bipolaire
Interrupteur va-et-vient (deux directions)
Interrupteur double
Interrupteur inverseur
Minuterie modulaire électronique
Relais à impulsion
Disjoncteur différentiel

Interrupteur unipolaire


L’interrupteur unipolaire permet de commander un seul point lumineux dans un seul endroit uniquement. Ce type d’interrupteur possède un poussoir ainsi que deux bornes de raccordement.

Interrupteur bipolaire


Le fonctionnement de l’interrupteur est à peu près le même que celui de l’interrupteur unipolaire. Nous vous conseillons de choisir ce type d’interrupteur pour votre salle de bain ou éventuellement à l’extérieur.

L’interrupteur bipolaire dispose d’un seul poussoir mais également de quatre bornes de raccordement. Il s’agit d’un produit pratique puisqu’il permet d’alerter et prévenir les risques de contact avec d’autres éléments contenant du courant ou courts-circuits.

Interrupteur va-et-vient


L’interrupteur va-et-vient a pour fonction de commander un point lumineux et ce, dans deux endroits bien différents. Pour cela, il vous faudra utiliser deux interrupteurs. Ce type d’interrupteur possède un seul poussoir mais aussi trois bornes raccordements.

Interrupteur double


L’interrupteur double a pour particularité de commander dans un seul endroit, deux points lumineux. Il est équipé de deux demi-poussoirs et de trois bornes de raccordement.

Ce type d’interrupteur peut être décrit comme deux interrupteurs unipolaires présents dans un boîtier.

Interrupteur inverseur


Ce type d’interrupteur est habituellement utilisé dans les chambres à coucher en vue de pouvoir commander le point lumineux depuis la porte (sur les côtes du lit). L’objectif d’un interrupteur inverseur est de commander un seul point lumineux dans trois endroits distincts.

Pour son bon fonctionnement, vous allez devoir utiliser un interrupteur inverseur mais aussi deux interrupteurs va-et-vient. Cet interrupteur est muni d’un poussoir et quatre bornes de raccordement.

Minuterie modulaire électronique


On peut décrire la minuterie modulaire électronique comme étant une minuterie automatique qui a pour finalité d’éteindre et couper de manière automatique les différentes lampes comme par exemple dans les bâtiments, immeubles où plusieurs personnes circulent.

Relais à impulsion


Il s’agit d’un système, d’un relais électromagnétique qu’il est possible de commander à distance.

Son principe se base sur le fait que le contact change de position dés que l’impulsion électrique est donnée. D’ailleurs, le relais reste en position jusqu’au déclenchement de l’impulsion suivante.

Le relais à impulsion trouve sa place dans un tableau électrique. C’est à partir de ce tableau que vous pourrez commander l’éclairage.

Disjoncteur différentiel


Ce type d’interrupteur a pour objectif premier de déceler rapidement une perte de courant. Comme pour le relais à impulsion, le disjoncteur différentiel est intégré directement à un tableau électrique.

Si vous constatez qu’il y a une perte de courant, le disjoncteur va suspendre de façon automatique le courant. Ce n’est qu’une fois que la perte de courant est réparée que le disjoncteur pourra reprendre sa positon initiale.

En choisissant cet interrupteur, vous éviterez l’électrocution mais aussi les courts-circuits.

Nous vous recommandons fortement de contrôler quatre à cinq fois par ans le bon fonctionnement de l’appareil.

La nouvelle génération arrive


Il existe maintenant des interrupteurs à commande numérique dont le travail s’effectue en basse tension. Ils peuvent prendre la forme d’un interrupteur moderne doté d’un excellent design et d’un écran tactile.

Ces interrupteurs fonctionnent en émettant un signal numérique à destination du système domotique de l’ensemble de votre demeure. Avec ces interrupteurs, vous pourrez mettre en place diverses ambiances lumineuses. Vous aurez également à gérer les points lumineux à distance (avec son téléphone portable).

Le coté esthétique


Aujourd’hui, les interrupteurs sont de plus en plus grands, cela permet donc de les rendre plus faciles d’accès et ainsi pouvoir actionner le fameux interrupteur avec son coude par exemple.

Nous vous conseillons de choisir un interrupteur qui s’adaptera parfaitement au décor de votre pièce. Un très large choix de couleurs s’offre à vous. Il existe des interrupteurs en marbre, en métal, en bois, en cuir et en verre.

Grâce à CMC, vous avez désormais toutes les cartes en main pour choisir un interrupteur de qualité.

Bon Choix avec Comment Mieux Choisir.