LE PLAISIR DE CHOISIR !

Comment choisir une fenêtre

Lorsqu’on veut une bonne isolation dans toute son habitation, le choix des fenêtres est primordial. Le marché de la fenêtre est très concurrentiel et complexe. Avant de choisir sa fenêtre, il important de bien cibler votre besoin car votre choix dépendra de la qualité de votre isolation ainsi que l’esthétisme de votre maison sans oublier le confort de celle-ci. N’oubliez pas qu’il est très important de bien cerner votre besoin !

Comment mieux choisir ses fenêtres ?
COMMENT CHOISIR
RECAPITULATIF
COMMENTAIRES
QUESTIONS/RÉPONSES

BIEN CHOISIR UNE FENÊTRE



Changement ou rénovation ?


Avant de choisir vos fenêtres, vous devez juger l’état de vos fenêtres. Du coup, vous aller pouvoir juger des modifications à réaliser et vous poser la question suivante : est-il préférable d’effectuer une rénovation ou de tout simplement changer ses fenêtres ?

Optez pour la rénovation, si votre cadre est légèrement usé voire un peu endommagé. C’est une solution qui est pratique et rapide (2 H max par fenêtre). C’est également un avantage sur le plan économique.
Par contre, si votre cadre est défaillant et obsolète, il faut tout changer. Sachez que dans certaines situations, cela coûte moins cher de changer que rénover.

Ensuite posez-vous la question suivante : pourquoi une fenêtre ? Pour apporter de la lumière, ventiler l’air, avoir une ouverture vers l’extérieur… A vous d’y répondre !


Quel matériau choisir ?


Généralement, trois types de matières sont utilisés pour l’encadrement d’une fenêtre :

- Le bois : plutôt avantageux en matière d’isolation grâce à la faible conduction qu’il délivre, le bois est personnalisable et flexible qui s’adapte à n’importe quel intérieur. C’est un parfait isolant qui sert la cause écologique. Cependant, il est important de l’entretenir régulièrement. C’est un produit naturel et renouvelable.

- Le PVC : peu coûteux et extrêmement léger, c’est une matière isolante et résistante. Nous vous le déconseillons pour les fenêtres de grands formats. Meilleur rapport qualité/prix mais qui dégage des fumées toxiques.

- L’aluminium : c’est le matériau le plus à la mode en ce moment. Il convient parfaitement aux cadres de grandes tailles ainsi qu’aux ouvertures coulissantes. En matière d’isolation, c’est le matériau le plus mauvais. Son prix est élevé.

Des fenêtres multi-matériaux existent également, sachez enfin que le matériau peut vous être imposé si vous habitez dans une zone géographique qui l’impose.
Essayez au maximum de joindre l’esthétique à l’agréable !

Mais quelle ouverture vous faut-il ?


Plusieurs ouvertures s’offrent à vous :

- A la Française : c’est vers l’intérieur de la maison que les battants s’ouvrent. C’est l’ouverture la plus fréquente et classique qui existe.

- Oscillo-battante : s’appuie sur l’ouverture à la française exceptée le fait qu’il y a la possibilité de faire basculer une des fenêtres (entrebâillé sur la partie du haut). Apporte une grande sécurité notamment pour les familles avec des enfants. L’aération s’effectue sans rendre accessible la pièce. Peut s’ouvrir en grand.

- Coulissante : l’ouverture s’effectue par un glissement, pratique, ce type d’ouverture a néanmoins quelques inconvénients comme l’entretien par exemple.

- Coulissante à galandage : Le « best of the best », la partie qui est coulissante entre dans le mur et disparaît. Avec ce système, pas de problèmes d’encombrements, vous gagnez de la place.

- Soufflet : l’ouverture s’effectue vers l’intérieur et horizontalement. Elle ne peut pas s’ouvrir entièrement.

- Basculante : l’ouverture de la fenêtre se fait de haut vers l’intérieur et/ou en bas vers l’extérieur. L’entretien est facile à réaliser. Dispositif qui rejette l’air chaud grâce à son ouverture supérieure et fait entrer l’air frais.

- A l’italienne : la fenêtre s’ouvre sur un axe positionné horizontalement vers l’extérieur.

- A Guillotine : l’ouverture et la fermeture de la fenêtre à guillotine s’effectue par un glissement vertical d’une seule partie de la fenêtre.

Choisir son vitrage


C’est la partie la plus importante de la fenêtre car il dispose de la plus grande surface en contact avec le « monde » extérieur. Si le coefficient de transmission thermique est faible, la chaleur présente ne s’échappera pas, du coup, l’isolation thermique de votre fenêtre sera de meilleure qualité.

On peut distinguer quatre types de vitrages :

- Simple vitrage : doté d’un coefficient de transmission thermique de 5,7 W/m² ainsi qu’une épaisseur de 6 mm.

- Double vitrage : Composé d’une vitre (4mm d’épaisseur), d’air (16 mm d’épaisseur) et d’une seconde vitre (environ 4 mm d’épaisseur). Il efface et diminue l’effet « vitre froide ». Pour avoir une isolation de qualité, l’épaisseur d’air doit être élevée. Son coefficient est compris entre 2,6 et 3,1 W/m².K.

- Double vitrage argon : permet d’avoir une meilleure isolation. Pour ce procédé l’argon (gaz à très faible diffusion) remplace l’air, pour un résultat sans appel : amélioration de l’isolation d’environ 20% par rapport au système décrit précédemment. Le gaz Krypton peut être également utilisé, c’est un gaz rare tout comme l’argon.

- Vitrage à isolation renforcée (VIR) : une fine et petite couche transparente est déposée sur une des faces de la vitre. Grâce à cela, la chaleur reste à l’intérieur de votre maison. C’est un procédé très performant en matière d’isolation. Il isole deux fois mieux qu’un simple double vitrage. L’argon peut être associé au vitrage à isolation renforcée pour une performance encore plus puissante.

- Triple vitrage : c’est du sérieux ! Une troisième couche de vitre vient s’ajouter à la composition des fenêtres. Il peut « fusionner » avec d’autres éléments comme l’argon, le VIR, krypton…. Son prix reste incroyablement élevé ce qui est normal puisqu’il fait partie d’une norme « THPE » (très haute performance énergétique). Correspond à un vitrage à destination des maisons à faible consommation. Le coefficient de ce vitrage peut atteindre 1,5 W/m².K.

Normes


Lors de votre choix, vous allez sûrement apercevoir que des normes peuvent être inscrites comme :

- Pour l’étanchéité : norme AEV c’est-à-dire air, eau, vent : Air = A1 à A4, eau = E1 à E7, vent = V1 à V4. Plus le chiffre est grand, plus l’étanchéité sera importante.

- Pour l’isolation thermique/acoustique : thermique = TH1 à TH10, acoustique = AC1 à AC4.
Le coefficient « R » représente l’isolation thermique, pour savoir si l’élément est isolant, il suffit de voir si le coefficient est élevé.

Conclusion


Choisir une fenêtre n’est donc pas une tâche de tout repos !
Nous vous conseillons d’effectuer votre choix par rapport à vos attentes énergétiques et acoustiques mais aussi en fonction de vos goûts personnels et surtout de l’épaisseur de votre porte-monnaie car le prix d’une fenêtre va dépendre du type de matériau et de la qualité du produit.

N’hésitez pas à faire plusieurs devis chez différents prestataires et ainsi faire jouer la concurrence.