LE PLAISIR DE CHOISIR !

Comment choisir son gazon

Constitué d’herbes fines et de plusieurs variétés de graminées, le gazon est une surface que l’on prépare, sème généralement entre le mois d’avril et mai. Pour choisir le bon gazon, différents éléments importants sont à prendre en considération afin d’éviter de se retrouver avec un gazon maudit !

Comment choisir son gazon ?
COMMENT CHOISIR
RECAPITULATIF
COMMENTAIRES
QUESTIONS/RÉPONSES

BIEN CHOISIR SON GAZON



Présentation


Il existe plusieurs types de gazon. L’important est d’en choisir un qui soit adapté à vos besoins et donc à votre usage.

Différents éléments sont à prendre en compte avant d’effectuer son choix c’est pourquoi il est primordial de se poser les bonnes questions :
• Sur quel type de sol comptez-vous placer votre gazon ?
• Où comptez-vous installer votre pelouse (ensoleillement + éclairage) ?
• Quel usage désirez-vous faire de votre pelouse ?
• Quelles sont les espèces de graminées que vous souhaitez utiliser pour votre pelouse ?

Quel gazon naturel choisir ?


Il existe différents gazons naturels :

- Le gazon d’ornement : on peut davantage le décrire comme étant une pelouse décorative. Son entretien est particulièrement difficile.

- Le gazon spécial « détente » : avec ce type de gazon, vous pourrez tranquillement vous promener ou vous reposer dessus. C’est d’ailleurs le type de pelouse le plus choisi et le plus cultivé par les utilisateurs.

- Le gazon « sport » : si vous avez des enfants ou que vous êtes fan de sport, alors c’est le gazon qu’il vous faut. Vous pourrez ainsi vous adonner à une multitude d’activités et de loisirs en plein air. Il est esthétique et sa résistance n’est plus à démontrer.

- Le gazon fleuri : il s’agit d’un gazon composé, comme son nom l’indique, de fleurs.

L’herbe n’est pas toujours plus verte ailleurs !


Le choix des graminées est une étape très importante lorsqu’on décide de choisir une pelouse.

Parmi les graminées, on distingue plusieurs variétés de graminées :
Le ray-grass : possède une germination assez rapide et plutôt résistante (pas plus de 50% du mélange).

L’agrostide : il s’agit d’une espèce fine qui est bien esthétique (jolie à voir). Toutefois sa résistance n’est pas de grande qualité. Sa germination reste quant à elle lente.

La fétuque : cette espèce fait preuve de beaucoup de résistance face à la sécheresse tout en conservant son coté esthétique.

Le pâturin : il a la particularité de garder sa couleur verte tout au long de l’année. Par contre, le pâturin consomme pas mal d’eau et d’engrais.

Le cynodon : résiste efficacement à la pauvreté du sol ainsi qu’à la sécheresse.

Le kikuyu : cette variété résiste également à la sécheresse.

Différentes étapes de préparation


Pour pouvoir disposer d’un gazon d’une très grande qualité, il est primordial de suivre et de prendre en considération les différentes étapes suivantes :

Le désherbage : débarrassez votre terrain de toutes les mauvaises herbes présentes et plantes indésirables.

Le drainage : cette étape doit permettre et assurer la bonne évacuation de l’eau.

L’arrosage : indispensable pour la survie du gazon.

Le labour : cette technique de travail du sol a pour objectif d’ouvrir à une certaine profondeur la couche de votre sol puis de la retourner sur quelques centimètres, 20 cm avant d’y insérer les engrais (l’ensemencer).

Le cas de la semence


La période la plus adaptée à la semence reste le printemps (ou éventuellement l’automne).

Quelques « règles » sont à connaître pour bien semer son gazon :
1) Pensez à brasser convenablement afin de mélanger parfaitement les petites et plus grandes graines.
2) Mesurez bien la quantité totale de semence qu’il faut en fonction de la surface du gazon.
3) Procédez à la semence. Les graines doivent être posées dans le sens de la largeur du terrain. Puis lors d’un second passage, déposez-les dans le sens de la longueur cette fois-ci.
4) Offrez à vos graines une protection efficace (filets ou couches de sable).
5) C’est l’heure de l’arrosage.
6) N’oubliez pas de vous occuper des différentes pousses.
7) Pour une meilleure germination, n’hésitez pas à arroser de manière régulière votre gazon.

Comment entretenir son gazon ?


Comme pour la préparation du sol ou la pose des graines, il est primordial de connaître les diverses règles d’entretien d’un gazon.

La tonte : elle doit être régulière (une fois par semaine). Il s’agit là de l’étape la plus vitale pour votre pelouse. Une bonne tonte c’est l’assurance d’avoir un gazon en parfaite santé.

La fertilisation : cette étape apporte à votre gazon des éléments minéraux que le sol n’est pas en capacité de distribuer. Cela permet le bon développement et la bonne croissance de la pelouse. Nous vous conseillons d’attendre que l’herbe mesure environ 10 cm pour pouvoir procéder à la tonte.

L’arrosage : c’est une action qu’on ne présente même plus ! En effet, l’arrosage est une étape incontournable et essentielle à la survie de vote gazon.

L’aération : nous vous conseillons fortement d’aérer efficacement votre pelouse afin d’éviter tout tassement du sol qui provoque généralement l’asphyxie de nombreuses racines et plantes. Pour bien aérer le sol, vous pouvez le retourner à une profondeur de 20 cm environ.

La scarification : étape consistant à éradiquer l’ensemble des éléments « morts » de la pelouse. Mettre en place une scarification de votre pelouse revient à lui redonner une seconde jeunesse.

Utilisation des désherbants : les désherbants ont pour rôle d’éliminer et de supprimer principalement les mauvaises herbes mais également la mousse.

Pour éviter que votre pelouse devienne le refuge de nombreux parasites, nous vous recommandons donc d’aérer efficacement votre pelouse et d’y appliquer des fertilisants et autres produits spécialisés.

Lors de la période d’été, il est recommandé d’arroser la pelouse tous les quatre jours (si possible le matin).

Bon choix avec Comment Mieux Choisir.